Interview de Mathilde, acceptée à l’ESAD de Reims après son année de MANAA

Vous êtes ici

15mai2018
portrait Mathilde

La Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA), est une année de préparation pour ceux qui souhaitent faire leurs études dans le domaine de l’Art. Ainsi, cette année leur apportent les compétences de bases en graphisme, design, arts plastiques, mode, etc., pour que les étudiants puissent poursuivre leur cursus, notamment en école d’art.

C’est le cas de Mathilde, étudiante en MANAA au sein de la promo 2018 de Reims, qui intégrera à la rentrée prochaine, l’Ecole Supérieure d’Art et de Design (ESAD).

On lui a posé quelques questions pour en savoir un peu plus …

Qu’aimes-tu le plus dans tes études d’art ?

Ce que j’aime le plus c’est le fait de toujours faire quelque chose de différent, de ne jamais devoir faire les mêmes choses.

J’aime aussi expérimenter les matériaux pour ensuite créer et développer des projets, avec lesquels je peux défendre mes idées comme le féminisme. J’aime également le fait de tester de nouvelles techniques ; comme la photographie et apprendre de nouvelles choses en allant voir des expositions.

Sais-tu quel métier tu veux faire à la fin de tes études ?

Je n’ai aucune idée de métier mais je pense me diriger vers le design, pour continuer de travailler la matière.

De quelle création es-tu la plus fière ?

J’aime beaucoup le projet « pollution » que j’ai réalisé avec plus de 8000 cotons tiges. Grace à ce travail je veux dénoncer la pollution des villes. J’ai d’ailleurs essayé de reproduire la perspective de buildings.

Malgré son côté très propre qui fait référence à l’hygiène, le coton tige est un objet très polluant. Ceux en plastique sont d’ailleurs interdits aujourd’hui.



Je suppose que tu as durement travaillé pour être acceptée à l’ESAD quelle a été ta réaction quand tu as appris ton admission ?

J’ai pleuré de joie et j’ai tout de suite appelé ma mère. Les épreuves d’admission sont tellement dures que j’y croyais sans y croire. Il faut vraiment se donner à fond pour prouver ses capacités. J’ai aussi réalisé que j’avais du potentiel pour la création, et que j’étais faite pour ces études.

Quelles ont été les épreuves d’admission ? Comment les as-tu vécues ?

Les épreuves d’admission se déroulent en 2 deux parties.

Tout d’abord, il y a une première épreuve en février pour être sélectionné. Il faut créer une œuvre plastique avec un sujet donné. Après avoir été accepté à cette première phase de sélection, il faut montrer sa motivation lors d’un entretien oral, mais aussi avec une épreuve de français, de dessin et d’anglais.

C’est lors de l’entretien qu’il faut prouver que nous sommes aptes à rentrer à l’ESAD. Ces épreuves ont été les plus stressantes de ma vie puisque je savais que l’enjeu était important pour mon avenir. Mais pour me préparer j’ai très bien été aidée par ma professeur d’expression plastique, qui a été de très bons conseils.

Sais-tu déjà vers quelle spécialité tu souhaites te diriger par la suite ?

J’hésite entre l’option art ou design, ces deux directions m’intéressent autant l’une que l’autre. Je pourrais me décider l’an prochain, puisque les deux options seront abordées avec l’année préparatoire.